Welcome to aGov

Bienvenue sur le site du laboratoire LSPN

Présentation du LSPN

Les activités de Recherche du laboratoire LSPN s’articulent autour de l’élaboration, la caractérisation, la conception, la modélisation et les applications de divers matériaux :

- Les procédés Sol-Gel (Chimie douce) sont de nouvelles méthodes de synthèse et d’élaboration des matériaux solides à partir des précurseurs moléculaires (la taille des particules en solution ou sous forme de poudres est de l’ordre nanométrique) en solution à basse et à moyenne températures. Ces précurseurs sont essentiellement des alcoxydes métalliques dont l’hydrolyse-condensation conduit à la formation d’oxydes.

A partir de ces méthodes, de nouvelles familles de matériaux peuvent être mises en œuvre à savoir des Aérogels, Xérogels, Inogels, des nouveaux verres, des céramiques, des couches minces et des matériaux hybrides organique-inorganiques totalement originaux dont les applications potentielles apparaissent d’ores et déjà très prometteuses.

Les polymères chargés par des particules minérales sont d’actualité et qui seront bien développés dans ce laboratoire, en particulier, les thermoplastiques (semi-cristallins) : Le polyéthylène (PE), le polypropylène (PP) et les polyamides (PA) qui seront chargés par des particules minérales à savoir la silice (SiO2), l’alumine (Al2O3), le talc, la montmorillonite à différents taux de cristallinité afin d’étudier l’effet de ces charges sur les propriétés, en particulier, les propriétés mécaniques de ces matériaux.

Les élastomères composites à impact environnemental positif (biocomposites) ; chargés par des particules minérales en remplacement du noir de carbone seront étudiés et développés.
Les biopolyesters seront synthétisés à partir des matières premières locales et naturelles respectant l’environnement et qui feront l’objet d’une étude très particulière.

Les verres et les céramiques seront étudiés en utilisant les voies classiques d’élaboration à haute température (Fusion) et également par voies nouvelles « Sol-Gel » dont des nouveaux matériaux vitreux et céramiques seront développés misent en œuvre. L’évolution structurale et thermique de ces matériaux sera étudiée par les différentes techniques de caractérisation à savoir la diffraction X, la microscopie électronique, l’Analyse thermique différentielle ATD et ATG et l’Analyse calorimétrique différentielle DSC.

Enfin, la modélisation des différents paramètres physiques misent en jeu dans ces matériaux pourra compléter la chaine de synthèse, de caractérisation, des propriétés des matériaux et des applications technologiques et industrielles verront le jour et seront bien concrétisées.

 Les activités de Recherche du laboratoire LSPN s’articulent autour de l’élaboration, la caractérisation, la conception, la modélisation et les applications de divers matériaux :

- Les procédés Sol-Gel (Chimie douce) sont de nouvelles méthodes de synthèse et d’élaboration des matériaux solides à partir des précurseurs moléculaires (la taille des particules en solution ou sous forme de poudres est de l’ordre nanométrique) en solution à basse et à moyenne températures. Ces précurseurs sont essentiellement des alcoxydes métalliques dont l’hydrolyse-condensation conduit à la formation d’oxydes.

A partir de ces méthodes, de nouvelles familles de matériaux peuvent être mises en œuvre à savoir des Aérogels, Xérogels, Inogels, des nouveaux verres, des céramiques, des couches minces et des matériaux hybrides organique-inorganiques totalement originaux dont les applications potentielles apparaissent d’ores et déjà très prometteuses.

Les polymères chargés par des particules minérales sont d’actualité et qui seront bien développés dans ce laboratoire, en particulier, les thermoplastiques (semi-cristallins) : Le polyéthylène (PE), le polypropylène (PP) et les polyamides (PA) qui seront chargés par des particules minérales à savoir la silice (SiO2), l’alumine (Al2O3), le talc, la montmorillonite à différents taux de cristallinité afin d’étudier l’effet de ces charges sur les propriétés, en particulier, les propriétés mécaniques de ces matériaux.

Les élastomères composites à impact environnemental positif (biocomposites) ; chargés par des particules minérales en remplacement du noir de carbone seront étudiés et développés.
Les biopolyesters seront synthétisés à partir des matières premières locales et naturelles respectant l’environnement et qui feront l’objet d’une étude très particulière.

Les verres et les céramiques seront étudiés en utilisant les voies classiques d’élaboration à haute température (Fusion) et également par voies nouvelles « Sol-Gel » dont des nouveaux matériaux vitreux et céramiques seront développés misent en œuvre. L’évolution structurale et thermique de ces matériaux sera étudiée par les différentes techniques de caractérisation à savoir la diffraction X, la microscopie électronique, l’Analyse thermique différentielle ATD et ATG et l’Analyse calorimétrique différentielle DSC.

Enfin, la modélisation des différents paramètres physiques misent en jeu dans ces matériaux pourra compléter la chaine de synthèse, de caractérisation, des propriétés des matériaux et des applications technologiques et industrielles verront le jour et seront bien concrétisées.